Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Hoebi

Il y avait 2 scénarios. Le premier, proclamé le seul et unique possible par les fervents défenseurs de la théorie du "réchauffement anthropique", était une prolongation de 2019 avec des records absolus pour 2020! Après s'être planté en beauté en 2019 annonçant l'année la plus "chaude" qui, rions un peu, est loin d'atteindre les sommets de 2016. Il fallait bien se rattraper sur la suivante! La raison: La terre, depuis l'arrivée de l'homme, NE PEUT PAS SE REFROIDIR! Bon, les gars, 2019 vous a touché bien profond. Il aurait été plus judicieux de la mettre en veilleuse en 2020!

Le second scénario, 2019, l'année pivot. Non, pas celle qui se réchauffe. Un simple "sursaut" pour accentuer la descente vertigineuse déjà prononcée après le pic de 2016. L'intérêt étant de retrouver un seuil dit "normal"... Enfin, ça, c'était ma théorie avant le début de cette année... 2020 s'annonce bien pire encore! Le refroidissement est là et apparemment, on y échappera absolument pas! Difficile de dire exactement jusqu'où cette chute ira. Il faut bien comprendre qu'elle démarre actuellement depuis Janvier 2020. En 2016, elle a pris fin en 3 ans! Hors, actuellement, la chute équivaut à celle de toute la période entre mars 2016 et mars 2019. On pourrait alors imaginer que celle, actuellement, serait 3 fois plus forte que la précédente en y faisant une extrapolation... Seul les chiffres finaux de cette année pourront nous en dire plus...

Un point est par contre à préciser: L'activité solaire... L'activité volcanique augmente et en contrepartie, on pourrait imaginer que l'activité solaire y soit justement pour quelque chose! Mais comment mieux comprendre le mécanisme? Déjà, que ce soit clair, ce n'est pas le démarrage de l'activité solaire qu'il faut prendre en compte mais l'accumulation énergétique que celui-ci à fourni! En exemple: Une casserole d'eau froide, tiède et chaude. Prenez les 3 et mettez les sur le feu. Calculez le temps nécessaire et l'énergie requise pour mettre à ébullition! Puis, coupez tout! Le soleil, c'est le même principe avec des niveaux/tailles différents. La terre s'est réchauffée progressivement mais plus elle atteignait le point "d'ébullition", plus la température montait vite! Vient ensuite la vapeur sortant du couvercle: Les volcans, les soupapes de la terre. Pour terminer, une fois l'activité en diminution, il faut un temps pour retrouver l'équilibre, la température ambiante dans la casserole...

Et actuellement? C'est là le problème, on peut imaginer que l'on est un peu avant le point "d'ébullition". Voir à la limite de la casserole qui saute! Mais ce qu'il faut aussi comprendre, c'est qu'on peut se trouver sur le moment où on coupe littéralement l'énergie complètement. Ou, simplement la "diminuer". L'activité solaire actuelle n'est pas vraiment de bonne augure même si elle nous laisse, semble-t-il, encore quelques années pour nous y préparer. Ça, et c'est là que le bas blesse, ne dépends que dans la mesure où les pro-climats lâche enfin prise! Car si on persiste actuellement sur notre lancée, il nous faudra une énergie colossale pour assumer un refroidissement global. Energie qu'on ne pourra jamais avoir avec les idées actuelles! Cela deviendrait alors ni plus, ni moins, CATASTROPHIQUE! Et le corona virus actuel fera littéralement "tâche d'huile"...

Commenter cet article