Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Hoebi

Et si, oui, nous étions responsables?

J'ai été interpellé par un commentaire de Mr. GERVAIS François. Oui, je sais, souvent critiqué... Mon objectif n'étant pas de savoir qui à tord ou raison mais bien d'effectuer ce que je sais faire le mieux, une analyse... Et le commentaire concerne un point en particulier dont jamais encore peu parlé: L'Ozone! Je parlerai bien entendu de l'effet "bénéfique" de celui-ci donc, dans la stratosphère...

Avant de commencer, re listons tous les points qui seront importants ainsi que leurs effets...

Le Soleil et son impact

Les faits: Quand l'activité solaire diminue, les températures ont tendance (dans le passé) à en faire autant. Toutefois, pas sans une activité volcanique. Le positionnement de la terre avec le Soleil mais aussi d'autres planètes vas aussi, techniquement, jouer un rôle. Pour prouver clairement cette thèse hormis en ce focalisant sur le passé, il faudrait au moins une fois, le vivre avec nos outils de lecture d'où le fait que régulièrement, le GIEC critique cette théorie... La question dont je n'ai pas encore à ce jour, trouvé de réponse claire, c'est le lien entre la terre, le soleil et l'activité volcanique. Selon moi, il y a une clé importante à découvrir particulièrement importante...

Le soleil et le cycle de Milankovitch sont selon moi, "l'essence" du climat...

Les gaz à effets de serre

Contrairement à ce que l'on pense régulièrement dans les médias. Ces gaz sont principalement constitués... d'eau! Le CO2 n'est qu'une infime partie dont l'utilité réel reste à pleinement confirmer et à cela, il faut distinguer clairement la partie naturelle et celle dite "anthropique" donc d'origine humaine... 

Les faits: Les GES sont indispensable (oui, vous ne rêvez pas!). Sans eux, il ferait si froid que nous n'existerions même pas! Ils filtrent les UV et augmentent la chaleur sur terre...

L'Ozone

Mais pourquoi parler Ozone encore une fois? Simplement que cette fois, on ne parlera pas de l'effet de serre mais de l'influence entre L'Ozone et les températures... Et plus particulièrement le "Trou d'Ozone"! Comme je l'ai dis, j'ai été interpellé par le commentaire: Plus il fait chaud, plus la couche se renforce. Plus il fait froid, et c'est là que c'est intéressant, plus elle s'avère limitée et dans le cas du trou, plus il est... grand! Hors! Moins il y a d'Ozone, plus cela se réchauffe et... inversement... Logique, l'effet du Soleil étant moins limité par l'absence d'Ozone... Où se trouve ce "trou"? En Antarctique principalement... C'est logique, c'est principalement là où il fait le plus froid que sa couche est la plus limitée mais quand ça se réchauffe, ce même trou, se résorbe...

Second point, depuis quand connaissons nous sont existence, depuis quand à t'on accusé l'homme d'en être responsable et depuis quand, avons nous "changé" les choses? Les premières mesures datent des années 70 mais il a fallu attendre plus de 10 ans pour des mesures précises avec un satellite! Donc, logiquement, on ignore  tout carrément avant cette date! Le trou était-il déjà présent avant? Avait-il une influence sur le climat? Pour ce faire, on pourrait techniquement y répondre! Le trou de la couche d'Ozone diminue depuis l'accord fin des années 80 en interdisant les Aérosols. Mais qu'en est-il sur le climat?! Les températures mondiales ont commencée à décoller en résolvant... le problème! La coïncidence entre la fin des CFD responsable du trou et la poussée des températures est flagrante! En 2019, le trou serait le plus PETIT jamais enregistré donc, depuis... 30 ans... Tout comme le CO2, l'Ozone n'est pas "le" responsable. C'est l'élément qui alimente l'effet... Toutefois, l'homme et sa nature auraient amplifié dans le passé (et pas aujourd'hui) l'importance du réchauffement actuel...

Les faits: La couche d'ozone varie suivant les températures. Son intérêt réside davantage en tant que protection et non comme "moteur". C'est l'huile de votre moteur permettant à celui-ci de fonctionner sans cramer... 

Les courants océaniques

Le trou dans la couche d'Ozone aurait accentué la fonte des glaces perturbant actuellement les courants océaniques à un tel point que cela, bien qu'actuellement non perceptible, aurait un effet particulièrement dramatique dans les années à venir. 

Les faits: Ces courants sont le moteur de la planète. Sans eux, les eaux chaudes du sud n'alimenteraient pas le climat du nord pour homogénéiser les températures sur terre. Il ferait alors très chaud dans le sud et très froid sur l'hémisphère nord. Toutefois, ce rythme n'est pas constant. Cet effet est d'autant plus bénéfique sur notre planète permettant ainsi de "remettre les compteurs à jour"...

L'activité volcanique

Difficile actuellement d'établir clairement si l'activité volcanique est dépendante du climat lui-même. On imagine que si la terre se réchauffe en surface, elle le fait probablement aussi en profondeur. Donc, la pression des gaz, telle une bouilloire, augmente. Si celle-ci augmente, l'activité volcanique aussi...

Les faits: Plus l'activité volcanique est élevée, plus le climat "refroidit" à cause des gaz relâchés lors des éruptions... Seuls, l'influence serait certes forte mais sur une durée très limitée. Toutefois, lors de la précédente petite ère glaciaire, plusieurs éléments étaient concernés dont l'activité solaire. L'activité volcanique serait donc un élément "alimentant" le climat. Voir le "démarreur" que vous pourriez retrouver sur un véhicule...

Pré-conclusion

Il y a bien entendu d'autres éléments ayant peut être même une importance toute aussi grande. J'ai listé ici ceux qui sont, selon moi, apte à mettre en place un schéma simple à comprendre et permettant d'établir les deux cycles: le réchauffement et le refroidissement perpétuel sur terre...

Une "pré-conclusion" dans l'attente de la mise en place de ce schéma. Malheureusement, je travail pour le moment donc plus vraiment le temps d'y travailler mais je pense que cela ne devrait pas trop tarder...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article