Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Hoebi

Canicule = réchauffement climatique = catastrophes naturelles?

Voilà une très belle question qui est au goût du jour actuellement dans la plupart des médias. La réponse selon moi est simple: Faux et purement faux! Remplacez maintenant "réchauffement" par "refroidissement" et là, j'accepterai un peu mieux cette idée...

Je l'attendais depuis prêt d'une semaine. Quoi me direz-vous? Les réelles températures mondiales! Lors de la première canicule, sur un mois de juin, j'aurais imaginé quand même une très forte poussée des températures sur la planète. Certes, elle fût quand même assez grande (+ de 0.7°) mais cela n'avait malgré tout en rien changé réellement la moyenne du mois: 0.498° Pour ce mois de juillet, c'était un peu différent sachant que le mois de juillet représente une nouvelle poussée vers le haut des températures. Moins exceptionnelle qu'en mars mais vus la situation, j'aurais pu imaginer que mes graphiques se comporteraient de manière un peu plus particulière. La dernière valeur actuelle est le 25/07 et pas des moindre car c'est la date clé de la plus forte hausse enregistrée chez nous dépassant les 40°! Un record! Sauf que la planète elle, n'a pas suivi la même logique!

On voit clairement ici que la température en Europe est exceptionnelle. Mais ceci est un effet de réchauffement dit "Oriental". L'air chaud du nord de l'Afrique est poussé vers l'Europe. Cet air chaud est en contrepartie (surtout cette fois), dilué en Afrique. Là où nous avons une température excessive, eux, en profitent gaiement... Pire, une fois passée, il est clair et logique que les orages éclatent d'autant plus si la température si "exceptionnelle" sur 4 jours au grand max, chute ensuite de plus de 15°... Résultat, orages, inondations et même de petites tornades... Un effet totalement naturel!

Ce qui est inquiétant maintenant, c'est la température et le climat. Cette année (par déduction, j'en conclue que ce n'était pas le cas en 2016), à chaque forte hausse sur le globe, un effet inverse se produit ailleurs et annule ou atténue l'effet. Ce 25 juillet, nous aurions pu imaginer une forte hausse. Pourtant, le 19/07, dernière hausse avant, la température moyenne était de 0.57°. Ensuite, avant même cette canicule, la température à chuté jusqu'à 0.46° le 23/07. S'en est suivis des 2 journées "critiques" en Europe arrivant à 0.59° à peine, ce 25/07! Le climat cherche donc clairement à se refroidir. On remarquera aussi sur les images qu'hormis l'Europe, c'est surtout le pôle sud qui possède de très fortes variations... La question qui me reste en suspends, malgré mes recherches à ce sujet, c'est pourquoi et qu'elle en sera réellement le prix...

A la vue des choses et pour conclure cette analyse, je m'attends chaque jours de plus en plus, à un hivers très particulier voir particulièrement froid tout du moins sur l'Europe...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article